Naadam en Mongolie

Naadam est la fête Nationale de la Mongolie, qui célèbre son indépendance envers la Chine. Elle donne lieu à un festival annuel, qui se déroule le 11 et le 12 juillet. Son inscription au Patrimoine Immatériel de l’UNESCO souligne son importance pour les mongols, qui ont su transmettre cette célébration de génération en génération, mais aussi de son ancrage dans les traditions de ce peuple. Il faut distinguer le Naadam National, celui qui se déroule à Ulaanbaatar les 11 & 12 juillet, et les Naadam régionaux, qui peuvent débuter vers le 6 juillet.

Naadam en Mongolie

Naadam : Fête Nationale de Mongolie

Tous les ans, le 11 et le 12 juillet, la Mongolie célèbre son indépendance en organisant la compétition entre 3 des sports traditionnels Mongols : la course de chevaux, la lutte et le tir à l’arc. Ces sports « virils » sont liés historiquement à la vie quotidienne des nomades mongols, qui les ont toujours pratiqués. Ils ont été transmis de père en fils, afin de perpétuer la tradition.

Mais Naadam, c’est aussi tout le folklore qui se greffe autour de la vénération de ces athlètes, que ce soit des femmes, enfants ou hommes. Les Mongols se mettent alors sur leur 31, avec des costumes spécifiques, des articles de sports dédiés à la pratique de Naadam, et chants, danses et gastronomie nationale accompagnent ces 2 journées.

Naadam5

La lutte

Lors de la fête de Naadam, 512 lutteurs s’affrontent à Ulaanbaatar. Le lutteur gagnant est celui qui gagne les 9 tours. Si un lutteur perd un round il est d’office éliminé. Etant donné que la lutte Mongole est une discipline qui affronte des lutteurs quelque soit leur poids, il est courant que ce soit les plus lourds qui aillent le plus loin dans la compétition. 3 Titres récompensent les 3 meilleurs lutteurs:

  • « Nachin » (Faucon) est le titre donné à un lutteur qui remporte 5 combats,
  • « Zaan » (éléphants) est celui d’un lutteur qui  gagne 7 combats à la suite.
  • « Arslan » (lion) est le titre donné au vainqueur de la compétition.

S’ il récidive l’année suivante, le lutteur deviendra alors « Avarga » (champion / géant), une troisième année, il sera « géant national » et il se peut qu’il arrive à gagner une quatrième année consécutive, et alors il sera sacré « Invincible ».

Naadam3

La course de chevaux

Ce sont les enfants, de 8 à 10 ans qui concourent dans ce sport. Il y a 6 courses organisées en fonction de l’âge des chevaux. Les chevaux de 2 ans galopent sur seulement 10 km et ceux de 6 ans sur 28 km. Le vainqueur est alors élu « Meilleur Cavalier », son père « Meilleur éleveur » et la monture « Meilleur cheval de l’année ». Les cinq poursuivants reçoivent une médaille, quant au dernier, son nom est chanté par le public afin de le consoler et de l’encourager à faire mieux l’année suivante.

Naadam2

Le Tir à l’Arc

Sport ancestral, qui avait pour but de dénicher les meilleurs archers du pays pour constituer la fameuse armée de Gengis Khan, fondateur de l’empire Mongol en envahissant les autres pays d’Asie. Le matériel utilisé est fabriqué selon les traditions : en bois, avec  des tendons d’animaux, et les flèches sont à base de plumes et de branches d’arbres. Les femmes, qui peuvent participer, depuis quelques décennies tirent 20 flèches à 60 m de distance, contre 40 flèches à 75 m de distance. Le vainqueur se voit honoré du titre de « Erkhiy Mergen Kharvaach » qui signifie « tireur d’élite ».

Naadam4

Voir et participer à Naadam

Afin de pouvoir assister à cet événement national en tant que voyageur, notre expert local, Sylvain, en Mongolie nous a renseigné, sur l’organisation de cette manifestation, sur ses possibilités d’intégration à votre voyage sur-mesure et sur les précautions à prendre lors de Naadam.

TraceDirecte : Comment cette manifestation est elle organisée ?

Sylvain, expert local en Mongolie : Cette manifestation est organisée le 11 et 12 Juillet à Ulaanbaatar, mais également à partir du 6 Juillet dans le steppes mongols (les plus petits village en premier, et plus la ville est importante plus c’est proche du 11 au 12 Juillet). Certaines villes le fêtent totalement en dehors de la période, pour un anniversaire de la ville ou de la province par exemple. Impossible de savoir longtemps à l’avance, donc on fait appel à l’expérience pour intégrer Naadam des steppes aux programmes, tout en gardant en tête que cela peut changer.

TraceDirecte : Comment intègres-tu cette fête au sein des circuits des voyageurs ?

Sylvain, expert local en Mongolie : On l’intègre de plusieurs manières :

  • Soit dans une extension : nous faisons finir nos circuits le 10 par exemple, ou débuter le 13, et proposons une extension de 2 jours Naadam dans la capitale.
  • Très souvent, pour les circuits à la carte les gens arrivent le 10, font Naadam le 11 au stade, 12 au champ de course avant de partir pour le parc national de Khustai à l’extérieur de la capitale.
  • Enfin, on essaie tant que possible de proposer d’assister au Naadam des steppes car il y a moins de monde, et plus de proximité avec les athlètes. J’ai déjà eu des clients qui se sont inscrits aux épreuves de Luttes. Inutile de dire que cela crée des situations cocasses, que locaux et voyageurs apprécient beaucoup. Bien que cela ne soit pas envisageable à Ulaanbaatar.

TraceDirecte : Y a t–il des choses particulières à prendre en compte pour les voyageurs ?

Sylvain, expert local en Mongolie : Pour les voyageurs, il faut faire très attention au pick pocket à Ulaanbaatar pendant le Naadam. Si les personnes n’ont pas réservé un circuit pour le Naadam, il leur faudra acheter leur billet d’entrée au stade au marché noir, ce qui peut s’avérer cher. Le champ de course est à l’extérieur de la ville et il faut être véhiculé. Prévoir de partir tôt le matin pour éviter les bouchons.

Une précaution particulière doit être prise quant aux dates de Naadam des steppes : on conseille, mais les dates n’étant pas connues à l’avance, il faut garder une certaine flexibilité dans les programmes.

Naadam6

Conclusion

La fête de Naadam est incontournable si vous allez en Mongolie au mois de Juillet. A Ulaanbaatar, vous y serez en tant que spectateur mais dans les campagnes vous pourrez y participer. Alors n’hésitez plus, l’année prochaine, partez en Mongolie en faisant confiance à Sylvain, notre expert local, et assistez à Naadam :  un spectacle impressionnant pour petits et grands.

Une réflexion au sujet de « Naadam en Mongolie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *