Nouvelle destination : Le Costa Rica

Nous vous invitons à découvrir notre nouvelle destination, pays de la biodiversité et de la paix : le Costa Rica.

Pont suspendu au Costa Rica

Pays pionnier dans le développement durable, le Costa Rica est un véritable paradis sauvage. Répresentant de notre agence locale à San José, Yariela – expert local Costa Rica, vous fera découvrir son pays afin de vous proposer un voyage sur mesure en direct adapté à vos envies !

C‘est en 1502 que Christophe Colomb débarque au Costa Rica. La légende raconte que l’explorateur donna à ce territoire le nom évocateur de « côte riche » (Costa Rica en espagnol), en remarquant les parures et bijoux en or portés par les indigènes locaux. Mais les trésors dont recèle le pays ne seront pas à la hauteur des avides conquistadors, qui se tourneront rapidement vers d’autres horizons.

Cascade en forêt du Costa Rica

Si le Costa Rica dispose de ressources minières, ses plus grands trésors résident dans sa flore et sa faune exceptionnelle. Ce petit pays, à peine plus grand que la Suisse, abrite à lui-seul 6% de la biodiversité mondiale. Il fait également parti des rares pays à avoir protégé plus de 25% de son territoire, en tant que parc national.

Qualifiant « d’or vert » cette nature exubérante, le Costa Rica a compris très tôt la valeur de cet éco-système unique et s’efforce au mieux de le préserver. Dans ce sens, le Costa Rica supprime en 1949 son armée militaire, au profit de l’éducation et du développement écologique.

La vallée centrale

La vallée centrale est un concentré d’atouts naturels et offre des panoramas grandioses, entre volcans et forêts verdoyantes.

Vallée centrale du Costa Rica

Le climat idéal explique, entre autre, que 75% des costariciens vivent ici. La vallée centrale constitue ainsi le véritable centre économique, démographique et culturel du pays.

Le volcan Poas

A environ une heure de San Jose culmine l’un des volcans le plus visité et le plus actif du pays : le volcan Poas.

Ce géant de la Vallée centrale est réputé posséder le plus grand cratère du monde : 1,5 km de diamètre et 300 m de profondeur. Ce cratère gigantesque abrite un lac d’acide qui a été, et demeure aujourd’hui, d’une grande importance pour la population locale. L’eau acide (PH inférieur à 1) était vendue en pharmacie et utilisée à des fins médicales : soulager les douleurs musculaires, traiter les blessures ou encore provoquer la chute d’une dent malade (en versant l’eau acide dans le trou de la carie !).

On sait également que les populations indigènes ayant vécu dans la région se rendaient régulièrement sur le volcan pour se procurer du souffre, pour leurs cérémonies et autres soins.

Concernant le nom du volcan, une divergence apparaît entre la théorie de l’historien Percy Rodriguez et l’administration du parc. D’après l’historien, le nom “Poas” serait lié à l’existence d’une tribu locale du même nom. En effet, l’un des premiers documents dans lequel le nom “Poas” apparaît, date de 1663 (“Pâturages de Puas”) et fait référence à une tribu. L’administration du parc national estime de son côté, que le nom “Poas” proviendrait d’une plante épineuse de la région.

Son ascension sera récompensée par une vue magnifique et panoramique sur la vallée.

Vallée d’Orosi

Considérée comme l’une des plus belles vallée du Costa Rica, la vallée d’Orosi est une région célèbre pour sa production du café.

Ses paysages bucoliques et ses villes pleines de charme vous offriront une grande variété d’excursions autant culturelles que naturelles.

Ne partez pas sans vous être arrêté dans une plantation de café ! Pour découvrir le processus de production et déguster différents savoureux arômes.

San Jose

Dans le langage courant costaricien « Pura Vida » signifie « tout va bien ». Cet adage décrit au mieux la capitale du Costa Rica, San Jose, une métropole débordante de vie. Cette ville propose une grande variété d’attractions culturelles et naturelles.

Eglise de San Jose au Costa Rica

Vous découvrirez une cité moderne et cosmopolite avec de nombreux marchés animés. Profitez-en pour visiter son musée de l’or, où de véritables pièces d’histoire naturelle d’art précolombien et d’histoire costaricienne sont conservées.

Ricon de la Vieja

Ricon de la Vieja est tout simplement l’un des plus beaux parcs du Costa Rica. Il plaira autant aux amateurs de nature et d’écotourisme, qu’aux adeptes de randonnée pédestre ou équestre.

Parc de Rincon la Vieja au Costa Rica

Avec une superficie de 14 084 hectares, ce parc fut crée en 1973 essentiellement pour sauvegarder les multiples sources d’eau chaudes qui animent une partie de la région et contribuent au développement d’une flore et une faune endémique. On y recense ainsi le singe-araignée, des oiseaux-mouches, des toucans, des iguanes et parfois des jaguars, des pumas ou encore des tapirs.

Une des attraction du parc Rincon de la Veja est son volcan du même nom. La croyance locale évoque que, dans le volcan, vivait un être fantastique appelé “Dabaiba”. Les indigènes locaux procédaient régulièrement à des cérémonies d’offrandes, pour éviter sa colère. La dernière éruption du Volcan Rincon de la Veja a eu lieu en 2012. Le reveil de « Dabaiba » ?

Parc d’Arenal

Ne négligez pas pour autant le parc national d’Arenal. Créé en 1995, ce haut lieu de végétation palpitante et son imposant volcan vous offriront un parcours magique agrémenté de sources d’eau chaudes, dans lesquelles vous pourrez vous détendre.

Niché dans le parc, le volcan d’Arenal est l’un des plus jeune volcan du Costa Rica, sa première éruption ayant eu lieu il y a « seulement » 7 000 ans. Avec un cône presque parfait, ce colosse de plus de 1630 m pourra vous conter de nombreuses histoires dont la plus connu est peut être celle de son réveil en 1968… Considéré comme un volcan éteint jusqu’à ladite date, l’éruption du volcan Arenal détruisit les villages de Pueblo Nuevo et de Tabacon. Il tua alors près de 90 personnes. Cette épisode apocalyptique, que de nombreux indigènes considèrent comme le réveil du “Dieu du Feu”, donna à ce volcan un caractère particulier entre crainte et fascination.

Singe Capucin du Costa Rica

Avec plus de 12 000 hectares, le parc d’Arenal abrite également une faune et une flore d’une grande richesse. Les ornithologues apprécient particulièrement ce parc car il accueil environ 50% des espèces d’oiseau du pays. On peut voir les perroquets, les colibris ou encore les fameux quetzals. Les paresseux, singes capucin et les jaguars, espèces en voie de disparition, ont trouvé refuge dans ce parc.

Monte Verde

La réserve de Monteverde est le véritable royaume de la biodiversité, de l’eau et de la verdure. C’est le cadre parfait pour des activités d’aventure : Vous y trouverez une grande diversité de faune et de flore dont la plus part des espèces sont endémiques à cette région. Les différents sentiers de randonnée et autres balades sur des points suspendus vous permettront d’observer la végétation environnante.

Bien que la région soit habitée depuis plus de 2 000 ans, la localité appelé aujourd’hui Monteverde a été fondé par des quakers (mouvement religieux originaire d’Angleterre connue plus communément comme la Société religieuse des Amis). C’est pour son climat frais, et la constitution « non-violente » du Costa Rica, que ces colons modernes arrivèrent des Etats-Unis en 1950.

Grâce à sa forêt tropicale, le Monteverde est mondialement connu pour ses efforts en matière de préservation de la biodiversité. Il héberge notamment le quetzal, le fameux oiseau mythique des Mayas. C’est aussi la première destination d’écotourisme d’Amérique centrale.

Tortugero et la côte Caraïbes

Un esprit pimenté, des habitants qui revendiquent un art de vivre particulier, un peu de surf et pas mal de musique. Imaginez le tout sur fond de cuisine tintée de saveurs africaines… Les habitants de la côte Caraïbes sont des gens particulièrement ouverts et accueillants. Ils sauront vous transmettre leur joie de vivre. Les paysages sont tout aussi marquants. Cette région est encore très sauvage, et offre à la fois des plages de rêves et des sommets montagneux tout proche.

Cote Caraïbes au Costa Rica

La réserve de Tortuguero, compte une riche biodiversité grâce à sa forêt humide et son climat tropical où il tombe annuellement près de 6300 mm de d’averses. Le nom de Tortuguero provient du nom espagnol “tortuga” qui veut dire “l’endroit où viennent les tortues”, car les plages de Tortuguero sont le haut lieu de ponte d’oeufs des tortues de mer.

Tortue de mer au Costa Rica

Jusqu’en 1541, date d’arrivée des espagnols, les premiers habitants de cette région ressemblaient aux Mayas, compte tenu de leur mode de vie. Le commerce des tortues, des esclaves venu d’Afrique pour travailler dans les plantation de cacao ont participé, dans un certain sens… au développement de la région.

Perroquet du Costa Rica

Le Costa Rica c’est un mélange de passion, de sable blanc et de nature. Un lieu unique que vous pouvez maintenant découvrir avec TraceDirecte.

Une réflexion au sujet de « Nouvelle destination : Le Costa Rica »

  1. Ping : Costa Rica: entre nature, plages et animaux - Blog TraceDirecte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *