Rattana, ses origines pour vous aider à mieux voyager

Rattana est franco lao khmère. C’est donc tout naturellement, suite à ses voyages dans ses pays d’origines qu’elle décide d’écrire un blog : www.ici-laos-cambodge.fr. Elle met au service ses origines pour mieux aider les internautes à voyager.
En effet, son blog recèle de bonnes adresses, de conseils et de bons plans à exploiter tant au Laos qu’au Cambodge. Elle met également en avant les différences culturelles, culinaires, linguistiques, …

rattana-siemreap

Peux-tu te présenter en quelques mots pour nos lecteurs ?

Bonjour, je suis Rattana, trentenaire et je vis dans la métropole lilloise. Après avoir effectué des études supérieures en marketing et une expérience dans le e-commerce, je suis allée découvrir le Laos et le Cambodge avec ma famille en 2012. Suite à ce voyage, je me suis aperçue que les pays d’où je suis originaire sont magnifiques et authentiques. Et pour me nourrir de mes cultures et les partager avec mes lecteurs et futurs voyageurs il faut que j’y retourne régulièrement. Se cultiver via les livres et la télévision est une chose, vivre de ses expériences sur le terrain en est une autre. La meilleure façon pour moi d’apprendre ma culture est de voyager en Asie du sud-est.
A côté des voyages, je suis une passionnée de webmarketing et de blogging d’où la création de mon premier blog de voyage Ici Laos Cambodge. Quand j’ai du temps j’apprécie la course à pied et les randonnées pédestres et il m’arrive de faire des city-trips en Europe pour me déconnecter du quotidien et découvrir de nouvelles cultures.

Y-a-t-il un lieu que tu préfères au Laos ? et au Cambodge ? Pourquoi ?

Je n’ai pas encore assez visité le Laos mais je pense que pour mon prochain voyage je vais apprécier le sud du Laos pour ses nombreuses chutes d’eau au plateau des Bolovens. Au Cambodge, j’ai particulièrement adoré Battambang et ses alentours. Je ne sais pas si c’est parce que mon père est né là-bas donc je m’en sens proche ou parce que j’ai pu partager des moments inoubliables avec des enfants lors d’une visite des ruines du Wat Ek Phnom. La région est magnifique et les maisons coloniales de Battambang ont un charme particulier mais qui ne me laisse pas indifférente. C’est aussi dans cette région que j’ai mangé les meilleurs « banh bao » (d’origine vietnamienne) qui sont des brioches de riz farcies de viande et divers ingrédients cuits à la vapeur sinon les meilleurs en France sont ceux préparés par ma mère :).

rattana-angkor

Parles-tu le laotien et le khmer couramment ? Est ce que la population parle généralement anglais ? français ?

Je parle peu le laotien,  durant mon enfance, j’avais refusé d’apprendre ma langue maternelle car je ne ressentais pas l’envie, ni le besoin. Le peu de notions que j’ai me satisfaisait aujourd’hui.
Quant au khmer, la langue de mon père, je n’ai jamais su comprendre ni parler la langue. Nous communiquions principalement en laotien et/ou en français. Le khmer est encore une langue que je ne parle pas mais j’ai décidé l’an dernier d’apprendre. Pour ce faire, depuis ce début d’année 2015, j’apprends de manière autodidacte le khmer quand mon emploi du temps me le permet.
Une fois que j’aurai acquis un niveau débutant, je pourrai ainsi converser avec les cambodgiens dans les marchés locaux car toute la population ne parle pas anglais et encore moins le français. Pour se faire comprendre facilement en anglais il faut aller dans les restaurants et guest-houses où le personnel parle anglais couramment. Il m’est déjà arrivé de rencontrer des tuk tuk et du personnel des musées qui parlent très bien anglais et mieux que moi ! Au Laos, j’ai observé à peu près les mêmes choses, les habitants se débrouillent bien dans le commerce en général mais la plupart des habitants en ville ou en campagne ne parlent pas l’anglais sauf a quelques exceptions près. Lors de mon précédent voyage, j’ai été très étonnée de rencontrer des petits cambodgiens s’exprimant en anglais avec une grande aisance.

D’un point de vue culinaire, qu’est ce qu’il te manque le plus quand tu es en France ?

J’ai la chance d’avoir de la famille en France ce qui permet de manger des plats variés cambodgiens et laotiens quand nous nous réunissons lors d’événements ou de simples réunions de famille. Les quelques supermarchés asiatiques qui se trouvent près de chez nous permettent de préparer des plats de cuisine asiatique mais ce qu’il me manque ce sont les poissons cambodgiens salés («  Trei » en khmer) que l’on ne peut préparer en France et l’environnement. Il n’y a rien de mieux que de déguster un bon plat local à l’étranger quand on est sur place plutôt que de le faire de chez soi en France.

rattana-vientiane

Lorsque tu as voyagé, courant 2014, en sac à dos, où as tu dormi ? Est-il facile de dormir chez l’habitant ?

J’ai choisi de voyager en sac à dos pour la première fois en 2014 pour tenter une nouvelle expérience. Porter ses affaires personnelles plutôt que de les tracter avec une valise a été une souffrance par moment car avec le poids du sac et la chaleur il faut savoir être endurant pour arriver à destination. Quand j’étais à la recherche d’une adresse pour me loger c’était souvent à pieds et une fois que j’arrivais à la guest-house ou à l’hôtel, je pouvais souffler. Ne pas toujours savoir où j’allais dormir ni ce que j’allais faire à l’avance dans la semaine a été une expérience palpitante.
Je n’ai pas eu de réelles expériences chez l’habitant car pour une partie de mon séjour, j’ai séjourné quelques jours dans ma famille au Laos. Je sais qu’il existe des agences de tourisme local qui proposent ce genre de « prestation » dormir chez l’habitant dans un village et partager leur quotidien mais je n’ai pas encore franchi le pas.
Pour mon voyage de 2015, je ne sais pas encore si je dormirais chez l’habitant mais pourquoi pas cela me permettrait de voir comment une franco lao khmère est perçue 😉

rattana-trat

As-tu des prochains projets de voyages ?

Pour 2015, je projette de faire un city-trip en Europe, mais je ne sais pas encore quelle destination choisir. Je prendrai le temps d’y réfléchir sans stress.
Quant aux voyages plus « éloignés » je retourne à la découverte d’autres provinces comme le sud du Laos et l’est du Cambodge en août 2015 en y ajoutant une destination voisine afin de découvrir une nouvelle culture.
Pour ce qui est des prochaines années, je n’ai pas encore prévu de voyages, je verrai en fonction de mes envies et des opportunités qui se présenteront sur le moment.

Merci pour cette interview.

Une réflexion au sujet de « Rattana, ses origines pour vous aider à mieux voyager »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *