Anne Sophie, blogueuse de « Thulé, l’île fantastique »

Anne Sophie est une globe trotteuse des pays scandinaves.  Tombée amoureuse de l’ Islande , elle se passionne pour la langue, l’histoire et les voyages. Elle écrit un blog, « Thulé, l’île fantastique », je vous recommande d’y aller faire un tour !

Elle a accepté de répondre à nos questions…

Thulé fantastique n°1

Bonjour Anne Sophie, est ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Je suis une Essonnienne de 36 ans, jeune entrepreneuse et maman de 2 ados. Avec un rythme de vie très soutenu, je n’ai encore pas trouvé mieux que la Scandinavie, et plus particulièrement l’Islande, pour recharger les batteries.

bloggeuse islande

Comment t’es venu l’idée du nom de ton blog ?

Thulé, c’est le nom antique de l’Islande . Et j’ai choisi l’adjectif « fantastique » parce qu’il signifie aussi bien « époustouflant » que « irréel », ce qui définit complètement l’Islande !

Qu’est ce qui t’attire en Islande ?

L’incroyable sentiment de liberté qu’on ressent au milieu de ses grands espaces, mais aussi ses paysages fabuleux, un peu étranges parfois, et la sympathie des Islandais évidemment. De plus, en tant que fan de musique, j’adore la scène islandaise qui est d’une créativité incroyable: Björk n’est que l’arbre qui cache une forêt de talentueux artistes.

islande blog

Qu’est ce qui t’attire dans le pays nordiques en général ?

La sérénité qui se dégage de ses paysages. La Scandinavie est bien épargnée par le tourisme de masse et les habitants sont très respectueux de leur environnement. On peut rapidement se retrouver en pleine nature à quelques kilomètres seulement d’une ville. Profiter du calme dans un cadre grandiose et préservé, c’est pour moi le vrai luxe du XXIè siècle !

A chaque fois que tu retournes en Islande, quelle est la sensation que tu retrouves ?

L‘Islande, c’est ma deuxième maison. J’ai eu un vrai coup de foudre pour ce pays il y a quelques années. Alors quand j’y retourne, c’est comme si je retrouvais mon amoureux: le manque est comblé ! Cette île exerce une attraction fascinante sur beaucoup de gens rentrés d’Islande avec qui j’ai pu discuter. Quand on y va une fois, on y retourne forcément un jour…

bain islande

Quelle est ta période préférée en Islande ?

Impossible de choisir ! Si on va en Islande l’été pour profiter du soleil de minuit, on reviendra l’hiver pour observer les aurores boréales. Et si on va en Islande l’hiver pour découvrir l’ambiance féerique de l’île sous la neige, on reviendra l’été pour se balader en admirant des paysages colorés et lunaires.

Selon toi, quels sont les incontournables de l’île ?

Tout dépend de la durée qu’on passe sur l’île. Le temps d’un long week-end, les péninsules de Reykjanes et Snæfellsnes offrent déjà un bel aperçu des paysages islandais, tout en restant proches de la capitale. Une semaine sur place permet de découvrir la côte Sud, partie la plus variée du pays, et de s’arrêter dans la région de Mývatn au nord. Je conseille au moins 10 jours pour faire le tour de l’île tranquillement par la route principale. Au-delà, il ne faut pas hésiter à s’enfoncer dans les fjords de l’Ouest.

paysage islande

Quels sont tes futurs projets ?

L’année prochaine sera placée sous le signe des îles Lofoten en Norvège et je programme déjà un retour en Islande à l’hiver 2016, pour me baigner dans les sources d’eau chaude sous les aurores boréales, très certainement du côté de Hveravellir  ! J’ai hâte !chevaux norvege

Conquis par ce pays de rêve ? N’hésitez pas à consulter notre guide Tour d’Horizon.

expert local Islande
Pour un voyage sur-mesure et authentique Islande, prenez contact avec Jean Marc, expert locale TraceDirecte. Faites une demande de devis gratuite, vous pourrez échanger avec elle via votre espace client et même l’appeler avec un numéro gratuit !

3 réflexions au sujet de « Anne Sophie, blogueuse de « Thulé, l’île fantastique » »

  1. adeline L

    Merci pour cette interview qui donne envie de voyager dans les pays nordiques
    En effet, mon compagnon et moi même songeons afin d’éviter le tourisme de masse et voir des paysages conservés, alors il ne nous reste plus qu’à nous lancer

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *