Zanzibar : l’île de la Tanzanie

Zanzibar est un petit archipel d’îles à l’Est de la Tanzanie. Célèbre pour ses plages de sable fin, idéal pour un séjour relaxant après les safaris en Tanzanie, ce petit bout de terre a pourtant bien d’autres choses à offrir.

La riche et active Tanzanie, ne révèle que les charmes balnéaires de son île, mais au delà des belles plages et eaux turquoises, Zanzibar préserve son patrimoine historique et naturel.

Zanzibar-11Les plages de Zanzibar

 A 24 km des côtes de la Tanzanie se trouve l’archipel de Zanzibar. Il est composé d’environ 75 îlots, dont 3 principaux : Unguja, Pemba et Mafia. Unguja est surnommée l’île de Zanzibar, étant la plus grande et la plus fréquentée. Elle  abrite la capitale de l’archipel : Zanzibar City.

Toutes ces îles sont baignées par l’Océan Indien, dont les vaguelettes viennent s’échouer contre les grands bancs de sables blancs. La côte Est est certainement la plus équipée: belles plages, beaux complexes hôteliers… Regorgeant d’activités nautiques, il ne faudra pas négliger le snorkeling, qui permettra l’observation de nombreux poissons tropicaux.

Il n’est donc pas étonnant que l’île soit devenue L’extension balnéaire de la Tanzanie.

Néanmoins, Zanzibar a plus à offrir à ses visiteurs. Il ne faut pas se limiter aux premières vues des plages paradisiaques, Zanzibar possède un riche patrimoine historique, culinaire et naturel.

Zanzibar-9L’île aux épices

 Zanzibar est parfumée à chaque coins de rues : cannelle, poivre noir, muscade, coriandre, anis, vanille, bergamote, gingembre, cardamone, manguier ou encore pamplemoussier, mais surtout le célèbre clou de girofle.

On les trouvera sur les hauteurs de Stone Town, sur les étals des marchés et dans les cuisines des restaurants ou des habitants. L’odorat n’est pas le seul sens qui sera éveillé par ces épices, la vue et le toucher seront sollicités, et donneront de la grandeur à l’expérience : elles seront jaunes, noires, marrons, rouges, oranges et jaunes, en feuilles, poudre, graines, écorces & racines…

Bien que l’île voit pousser toutes les épices du monde, c’est le clou de girofle qui en a fait sa réputation. Le sultan d’Oman, Seyyid Saïd, qui au XIXème siècle a introduit le clou de girofle. Ce nouveau commerce a permis de palier au gouffre économique provoqué par l’abolition de l’esclavage (Zanzibar était une des plaques tournantes du commerce d’esclaves).

Aujourd’hui, elle est encore le premier producteur et exportateur de clou de girofle. Une visite sur l’île ne serait pas aboutie sans la visite d’une des fermes aux épices.

 Syzygium aromaticum (close up)

Patrimoine Historique et culturel

Zanzibar a été pendant longtemps colonisé. A l’origine ce sont les africains qui résidaient sur ces îles, venus des côtes. Puis, dès le VIIIème siècle se sont les perses qui ont initiée la colonisation de l’archipel. A la fin du XVème siècle ce sont les portugais qui s’imposent, et prennent le pouvoir au début du XVIème. Mais ce ne sera que pour une courte durée, puisqu’ à la fin du XVIème, l’empire Omanais reprend le pouvoir et ce jusqu’à la fin du XIXème, au profit de la puissance Britannique. Ce sera le dernier colonisateur de Zanzibar, qui lui donnera son indépendance le 10 décembre 1963. Le 26 avril 1964 Zanzibar est rattaché à la Tanzanie.

old fort

Zanzibar a une lourde empreinte dans l’histoire de l’esclavage : Zanzibar City a été un lieu clé du commerce d’esclave jusqu’au milieu du XIXème siècle.

Tous ces évènements ont marqué l’île et de nombreux vestiges en témoignent.

Sur l’île principale, au sein de la capitale, le quartier de Stone Town  s’illustre parfaitement dans ce rôle d’historien, en étant lui même inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO :

  • Le palais Maruhubi, a été construit à partir de 1870  par le sultan Barghash, pour son harem. Hélas, 30 ans après le début de sa construction, il a brulé, ne laissant derrière lui, seulement certaines parties de son architecture, comme des voûtes et salles. Néanmoins, le jardin est encore plaisant : un bassin fait de pierre,  décoré de nénuphars. C’est un endroit reposant, idéal pour s’éloigner de l’agitation du port.
  • Le palais Mtoni, est lui aussi d ‘époque perse, construit 50 ans avant celui de Marhubi. Edifié par un marchant arabe il n’en reste aujourd’hui que la cour, l’aqueduc qui fournissait le palais en eau et les bains en pierre.
  • Les bains persans sont encore aujourd’hui très bien conservés. Créés en 1850, par le sultan Seyyid Saïd, en hommage à son épouse, ils illustrent parfaitement le savoir faire de l’époque, à créer des lucarnes au sein des dômes, pour laisser entrer la lumière naturelle.
  • Le fort Arabe : érigé en 1700, par les arabes d’Oman, il domine l’est de la ville. Il a permis de défendre la ville contre les portugais mais a également servit de prison. Il est aujourd’hui le centre culturel de Zanzibar.
  • La maison des Merveilles est un grand bâtiment rectangulaire blanc, qui est un des plus grands édifices de l’île. A l’origine il était un palais de cérémonie. Il a été surnommé « Maison des Merveilles » puisqu’il a été le premier lieu de l’île à bénéficier de l’électricité. C’est aujourd’hui le Musée de l’Histoire et de la Culture.
  • La grotte aux esclaves de Mangapwani, a été conçue de manière artificielle, afin de « stocker » les esclaves avant leur déportation. C’est une caverne carrée, coupée dans le corail noir de la côte « zanzibarienne ».

Il ne faudra pas louper le mémorial de l’esclavage qui se situe sur l’ancien marché aux esclavages de Stone Town, représentant des esclaves enchainés, par une chaine d ‘époque, dans une fosse.

slave memorial 1

Le quartier de Stone Town vaut a lui seul la visite, construit dans les roches de corail noir impressionne les visiteurs par son audace.

La biodiversité de Zanzibar

Au delà des plages idylliques de Zanzibar, encadrées par du corail et roches calcaires, dont nous avons plus besoin  de faire l’éloge, les terres regorgent de beauté naturelle.

  • Le parc de Chumbe interdit presque totalement la pêche mais autorise la plongée. Cette expérience permet d’observer de nombreuses espèces marines comme les dauphins, barracudas, tortues de Hawksbill, grandes raies, poissons perroquets…Des randonnées sont également possible sur les chemins de la réserve forestière du même nom, pour aller à la rencontre des antilopes ou des crabes géants des cocotiers.
  • Prison Island est surnommé comme cela puisqu’au XIXème siècle elle servit de prison aux esclaves rebelles. Aujourd’hui célèbre pour héberger une colonie de tortues géantes menacées de disparition.
    Pour rejoindre cette île, il suffit de faire une petite croisière de 30 minutes en naviguant a bord d’un Dhow, qui est un traditionnel petit bateau de bois, typique de Zanzibar.
  • Le Parc National de Jozani englobe une énorme forêt qui elle est réputée pour abriter les colobes roux, en voie d’extinction selon l’IUCN (organisme étudiant et classant les espèces animales selon leur degré de vulnérabilité). En suivant les sentiers balisés, vous pourrez les approchez et apercevoir d’autres espèces rares comme le singe bleu, un léopard et autres mammifères. Cette jungle luxuriante est animée par les chants des oiseaux exotiques comme le cri du Calao.

Colobe

Conclusion

La Tanzanie est une des destinations les plus demandées pour effectuer des safaris. Les Big Fives sont à admirer le long des lacs et sur les pistes des Parcs Nationaux lors de nombreuses possibilités de safaris.

Au milieu d’une nature riche, variée mais surtout haute en couleurs, avec le toit de l’Afrique, le Kilimandjaro, l’observation de la faune et de la flore ne décevront pas les amateurs de la Nature.

Mais, en se rendant sur l’île de Zanzibar, les richesses naturelles et culturelles continueront d’émerveiller les voyageurs. Ils seront charmés par une faune et une flore différente, verdoyante et insulaire. Avant de se reposer sur les plages de rêves qui sont à perte de vue, il faut laisser Zanzibar partager son Histoire, la visite de Zanzibar city et de son quartier Stone Town racontera les évènements marquants de son passé. Et enfin, le parfum enivrant des épices de Zanzibar accompagnera à la fois les visites de l’île et la relaxation en bords de mer.

Notre agence locale francophone vous conseillera dans la  création de votre voyage afin de vous faire découvrir la Tanzanie et de Zanzibar à votre rythme.

2 réflexions au sujet de « Zanzibar : l’île de la Tanzanie »

  1. Séjour Zanzibar

    Zanzibar c’est juste la destination de rêve, les plages sont splendides, les habitants sont géniaux, il y a des choses à visiter, on en prend plein les yeux. Cet article résume bien l’esprit de l’île, super! 🙂

    Répondre
  2. Ping : Safaris en Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *