Safaris en Afrique

Voir, rencontrer et immortaliser les impressionnants et surprenants animaux dans leur habitat naturel, qui n’en a jamais rêvé?

Les safaris ont pour objectif d’observer les animaux de la faune Africaine au sein de leur savane, si légendaire.

Quand est ce que l’observation des Big Five est-elle la meilleure ? Et où aller ? Qu’en est il pour les autres mammifères d’Afrique ? Y a-t-il des lieux à favoriser pour les mordus d’ornithologie ?

Voici les réponses à ces questions pour 3 pays célèbres pour leur safaris: la Tanzanie, la Namibie et l’Afrique du Sud.

cheetah by lamsongf 2Licence Creative Commons – by Lamsongf

Observation des Big Five en Afrique

Les Big Five sont les mammifères les plus célèbres en Afrique, les plus recherchés lors d’un safari: ce sont les plus gros et les plus « mythiques » d’Afrique. Il s’agit du Lion, du Buffle, du Léopard, de l’Éléphant d’Afrique et du Rhinocéros. Contrairement aux idées reçues, ils ne sont pas observables de manière systématique: ils ne sont pas présents dans tous les parcs.

1. Observation des Big Five en Tanzanie

Les Parcs Nationaux du Serengeti et de Ngorongoro.

  • Pour optimiser les chances de les apercevoir, il faut se rendre à Serengeti entre Janvier et Février, puis de Juin à Octobre. C’est le plus vaste zoo naturel au monde : plus de 4 millions d’animaux y vivent.
  • En ce qui concerne le parc national de Ngorongoro, la période de Juin à Octobre est à favoriser afin d’améliorer ses chances de voir ces magnifiques espèces.

2. Observation des Big Five en Namibie

Le Parc National Etosha, qui s’étend sur plus de 22 000 km2, parmi lesquels nous trouvons les 5000 km2 de l’ancien lac salé, aujourd’hui asséché pendant la saison sèche et  rempli d’eau pendant la saison des pluie, est à visiter entre les mois d’Août et Septembre. Ces 5 « géants » y résident, accompagnés par les autres 150 mammifères.

famille-Fotolia_12893718_Subscription_Monthly_XL

3. Observation des Big Five en Afrique du Sud

Les Parcs Nationaux KwaZulu-Natal et Kruger.

  • Le Parc KwaZulu-Natal offre les meilleures chances de voir ces imposants mammifères de la fin Juin, à fin  Août, quand l’herbe est courte, et où les animaux ont tendance à se rassembler autour des points d’eau pour se rafraichir et s’hydrater.
  • Le Parc Kruger permet une bonne visibilité de la faune presque toute l’année (la période de Novembre à Janvier est à éviter), mais ce sont les mois de début Juin à fin Octobre.

parc-serengeti-972

Observation de la faune terrestre en Afrique

1. Observation de la faune terrestre en Tanzanie

  • Le parc national de Tarangire est célèbre pour ses troupeaux d’éléphants & de gnous que l’on peut facilement voir boire dans la rivière du même nom (Juillet à Octobre). Mais outre ces fameux éléphants, de nombreuses espèces y sont observables, comme le Gerenuk, le petit Koudou, l’Oryx, l’élan et la plus recherchée des antilopes : le grand Koudou.
  • A Arusha,  les éléphants, lions, léopards sont rejoints par les rares et à la fois célèbre singes colobes et hyènes tachetées. Ce parc est à visiter de préférence, de Juin à Février, même si Novembre reste un mois où les pluies peuvent être récurrentes.
  • Bien sur, dans les parcs Serengeti et Ngorongoro, d’autres espèces que les Big Five sont observables: au Serengeti, il y a la Grande Migration, où des centaines de milliers de gnous, gazelles et zèbres galopent du Sud vers le Nord, à la recherche de pâturages verdoyant. Pour voir ce spectacle hors du commun, il faut se rendre en Tanzanie pour y faire son safari entre Mai et Juillet.

grande-migration

2. Observation de la faune terrestre en Namibie

Il faut savoir que la Namibie se visite toute l’année même si de Novembre à Avril, c’est la saison des pluies, et que donc, pendant cette période, le temps est moins idéal.

  • Au sein du désert du Namib, qui englobe 23 000 km2 de montagnes, de gorges et de dunes, dont les plus hautes du monde (les dunes de sable rouge de Sossusvlei), y ont élu domicile de nombreuses espèces comme des troupeaux d’Oryx, de Springboks, de zèbres des montagnes ou encore des Hyènes et Renards… Outre ces espèces, ce sont les chevaux du désert de Namib qui sont les plus fascinant. Une cinquantaine de famille de chevaux y résident. Ils survivent depuis plus de 100 ans grâce à un vieil abreuvoir, initialement créé pour le ravitaillement en eau des trains. Ils ont aussi développés une taille plus petite que celle de leurs congénères européens, ce qui leur permet de résister aux fortes chaleurs.
  • Le Parc du Waterberg, utilisé pour la préservation et la conservation des espèces en voie d’extinction, regorge d’espèces rares. On pourra y voir plus de 120 mammifères : les hippotragus noirs, les antilopes Roannes, les rhinocéros blancs et noirs, les buffles, les léopards et les guépards.
  • Le Parc Etosha abrite plus de 150 mammifères, autres que les Big Five: Gnous, Zèbres, Girafes et autres célèbres mammifères d’Afrique accompagneront les voyageurs lors de leurs safaris. Afin de maximiser les chances de les apercevoir, la période de Mai à Septembre est à privilégier.
  • La réserve de Damaraland, est connue pour la richesse de son histoire et pour être l’ancien territoire de l’ethnie des Damaras, mais elle héberge une faune riche peut être aperçu aux coins des pistes : Girafes, Oryx, Springboks, Zèbres des montagnes voire même les derniers Rhinocéros noirs d’Afrique en liberté et les fameux Éléphants du désert.

produit-09-972

3. Observation de la faune terrestre en Afrique du Sud

Ce sont au sein des même parcs où il est possible d’observer les Big Five, que l’on peut également voir les autres mammifères Africains.

  • KwaZulu-Natal est une magnifique province de l’Afrique du Sud où les montagnes, les Midlands et les belles plages s’alternent. Riche en Histoire et en rencontres avec le peuple Zoulou, ces terres offrent de belles opportunités de safaris. La flore tropicale accueille une faune rare, mais exceptionnelle. En s’armant de patience, le voyageur pourra admirer dans les 80 espèces de mammifères recensées au sein de la réserve de Hluhluwe-Umfolozi, le rhinocéros blanc, menacé d’extinction.
  • Le Parc National Kruger est la plus grande réserve d’Afrique du Sud, et comprend ainsi 20 000km2. Abritant une faune large, riche et variée, les voyageurs auront l’occasion d’admirer les éléphants, buffles et antilopes (essentiellement dans le nord). Mais c’est dans le Sud que la faune est la plus dense, ce qui rend l’observation beaucoup plus simple et facile des fauves. Le centre du Parc National est lui plus tropical et donc héberge une faune d’impalas, buffles, lions et girafes, s’abreuvant le long des rivières Sabie et Olifants. Les plus chanceux auront même l’occasion d’apercevoir le lycaon et rhinocéros noir.

IHS etosha (8)

Observation des oiseaux et de la faune aquatique en Afrique

1.   Observation des oiseaux et de la faune aquatique Tanzaniens

  • Au sein du parc Serengeti, les oiseaux sont nombreux, plus de 500 espèces. Pas étonnant qu’en plus d’être le Parc National le plus vaste de Tanzanie il soit aussi le Parc National le plus célèbre, car entre les mammifères et la population d’oiseaux, le parc offre les meilleures conditions pour effectuer un safari complet.
  • La zone marécageuse du Tarangire, préserve de nombreux oiseaux, ce qui permet de très beau clichés : éléphants, gnous séjournant aux côtés des petits et grands échassiers.
  • Sur les rivages du lac Ngorongoro, des flamants roses et des hippopotames barbotent toutes la journée, sans se soucier des paparazzis.
  • Le Parc National du lac Manyara est le lieu de résidence de plus de 400 espèces d’oiseaux. Les flamants roses sont autour du Parc National lors de leurs migrations mais les autres oiseaux aquatiques tels les pélicans, les cormorans et toutes sortes d’échassiers sont également une belle illustration de la faune ornithologique. Sur la terre ferme, ce sont les lions perchés dans les acacias qu’il faudra immortalisé.

lac-natron-972

2. Observation des oiseaux et la faune aquatique Namibiens

  •  Le Parc National Etosha, s’étend sur plus de 22 000 km2, parmi lesquels un lac salé de 5000km2, aujourd’hui asséché pendant la saison sèche, se remplit d’eau pendant la saison des pluie. C’est ce qui attire des milliers d’espèces d’oiseaux migrateurs, dont les flamands roses de Walvis Bay. Son marais salant, le Pan Arusha, se remplit d’eau à chaque saison de pluie, ce qui fait de lui un lieu incontournable pour les ornithologues et autres fins amateurs d’oiseaux migrateurs.
  • Le Parc du Waterberg abrite 200 espèces d’oiseaux recensés, parmi lesquelles on comptabilise des Vautours du Cap et l’aigle noir.
  • Au niveau de la côte Atlantique, à Cape Cross & Walvis Bay qui offrent une belle observation de la faune marine en Namibie. Cape Cross est à voir pour les amateurs d’otaries.  Ce lieu abrite la plus grande colonie d’otaries à fourrure. La colonie est très importante, on peut y recensé 100 000 otaries lors de la saison des amours, qui a lieur en décembre. Walvis Bay, est historiquement connu comme la baie des baleines (c’est la traduction de son nom). Bénéficiant, d’un courant marin important, cette baie regorge de plancton, ce qui attirent poissons, dauphins et oiseaux marins comme Pélicans et Goélands. Des otaries à fourrures y vivent également, et dans la logique de la chaine alimentaire, les requins blancs, s’en rassasient.

3. Observation des oiseaux et la faune aquatique Sud Africaine

  • Au sein du Limpopo, la chaine de montagne du Waterberg  offre multitude de torrents et marais peuplés d’oiseaux.
  • Le KwaZulu-Natal englobe également le parc de Saint Lucia qui est le plus apte à émerveiller les amateurs de faune aquatique : hippopotames, crocodiles et oiseaux illustrent à la perfection la faune marine des lacs et marais africains.

env-atlantique

Conclusion

Les safaris sont une expérience extraordinaire. Les 3 pays présentés ne sont pas les seuls à pouvoir offrir de merveilleux clichés de la faune africaine dans son habitat naturel: le Botswana et le Kenya sont aussi de très beaux choix.

La Tanzanie est une destination merveilleuse, qui permet d’allier repos en bord de mer à Zanzibar, dépense physique avec l’ascension du Kilimandjaro et safaris au sein des terres.

La vidéo qui suit, produite par notre agence locale, explique l’organisation d’un safari en Tanzanie, et souligne les avantages de voyager en direct.

Safaris en direct avec une agence locale en Tanzanie

Une réflexion au sujet de « Safaris en Afrique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>